Le design sprint: bien plus qu’une course contre la montre

Publié le 29 mars 2021
Mélissa Henriquez, Product Owner
Mélissa Henriquez
Product Owner
Retour aux perspectives

Dans un contexte commercial hautement concurrentiel en constante évolution, les entreprises doivent adapter leurs activités et relever de nouveaux défis plus rapidement que jamais. Parmi les approches proposées pour accélérer le processus d’idéation et de résolution de problèmes, le design sprint (inspiré de Jake Knapp de Google) gagne en popularité auprès des organisations de toutes tailles. Développé en 2014, ce concept tire parti de la contrainte de temps à laquelle toute l’industrie est soumise pour dynamiser la mise en œuvre de solutions numériques novatrices.

Partir du bon pied

Pour l’équipe d’Alithya, le processus de design sprint consiste à orienter le client dans le cadre d’un enchaînement rapide d’activités et d’ateliers complémentaires. Cet accompagnement stratégique permet aux entreprises de cerner leurs besoins et d’établir clairement leurs priorités afin de trouver les solutions les mieux adaptées à leurs enjeux numériques.

Au moyen d’une meilleure vue d’ensemble de leur situation et d’une perspective externe éclairée, les clients d’Alithya sont en mesure de réduire les risques découlant de la mise en œuvre d’un nouveau produit ou de la résolution d’un problème potentiellement coûteux. En établissant des bases plus solides dès l’étape de conception, ils profitent également d’une valeur ajoutée supplémentaire au terme de chaque initiative.

Plusieurs relais

Réparti en plusieurs étapes progressives, le design sprint commence généralement par une rencontre de lancement visant à expliquer les activités et les ateliers proposés. Bien qu’un programme de cinq à six ateliers soit suggéré, la structure du processus peut varier en fonction du projet. Chaque étape comporte un objectif clairement défini :

  • Compréhension: Cette première étape consiste à déterminer les contraintes et les problématiques d’une composante ou d’un projet, notamment auprès des utilisateurs.
  • Esquisse: En étroite collaboration avec Alithya, l’équipe du client cherche des solutions potentielles. L’exercice consiste à conceptualiser et à concevoir des caractéristiques et des fonctionnalités.
  • Décision: Un tri est effectué afin de déterminer les solutions qui apporteront le plus de valeur ajoutée au projet.
  • Prototype: En une seule journée, l’équipe construit un modèle qui pourra être testé par les utilisateurs. Une maquette simple et rapide permettra de valider les hypothèses.
  • Validation: Au moyen de la rétroaction des utilisateurs, l’équipe évalue la viabilité des idées proposées. Au cours de cette dernière étape, la feuille de route et la définition de la première incrémentation sont établies.

La ligne d’arrivée

Au terme du processus, Alithya remet au client un document résumant les constats et les résultats de chacune des démarches suivies. L’équipe formule des recommandations finales, qui comprennent les estimations et les maquettes de haut niveau. Ces propositions s’arriment aux priorités établies en début de parcours, apportant ainsi une valeur ajoutée au cadre de développement du projet.

En plus d’être aiguillé pour la mise en œuvre de sa solution, le client tire profit d’une vue d’ensemble éclairée de chacun des aspects du projet. Au moyen du prototype fonctionnel et de la feuille de route établie par Alithya, il s’assure que toutes ses équipes travaillent dans la même direction. Le design sprint lui permet donc de jeter des bases solides et de se doter d’une expertise externe avant d’entamer un projet important.