Les prochaines étapes – Perspectives de l’industrie sur les priorités post-pandémiques

Publié le 3 mai 2021
Mike Pilch, Directeur général (Pratique Oracle)
Mike Pilch
Directeur général (Pratique Oracle)
Retour aux perspectives

Même si 2021 annonce un peu de lumière au bout du tunnel, l’incertitude économique demeure le plus grand défi auquel la plupart des entreprises feront face dans l’année à venir. Selon les résultats d’un sondage éclair mené auprès de 139 gestionnaires financiers par le studioID de CFO Dive en décembre 2020, ce facteur imprévisible domine les inquiétudes de plus de la moitié des répondants. Cette préoccupation s’est avérée largement dominante comparativement aux autres inquiétudes mentionnées, notamment le rythme de la transformation numérique, le besoin d’une main-d’œuvre plus qualifiée et l’organisation du retour d’un mode de travail à distance ou hybrides.

La transformation numérique demeure une très importante priorité de la plupart des organisations qui voient au-delà de leurs besoins immédiats pour affronter la tourmente. Interrogés sur leurs priorités afin d’assurer un meilleur avenir financier, les répondants de tous les horizons affirment adopter des plans de transformation numérique. Chaque entreprise doit tracer sa propre voie, et cela se reflète clairement dans la variété d’approches adoptées.

Le plus grand nombre de répondants interrogés, 44 % des gestionnaires financiers, semblent envisager une transformation numérique rétroactive en adoptant une approche multisectorielle mettant l’accent sur le rattrapage et la résolution des problèmes urgents existants. Cette approche situationnelle contraste un peu avec l’approche « intégrale » adoptée par un peu plus du quart des personnes sondées qui prônent un processus axé plutôt sur la migration simultanée de tous les processus et outils vers l’infonuagique.

Bien que l’incertitude économique qui persiste rende difficile la planification des grands projets, près de la moitié des personnes interrogées s’attendent à ce que les plans de transformation numérique de leurs entreprises s’échelonnent sur une période de 2 à 3 ans. D’autres entreprises semblent déterminées à rapidement aller de l’avant et 22 % des répondants sont optimistes que leurs objectifs de transformation numérique se réaliseront dans un délai d’un an.

Les entreprises semblent partager la même vision en ce qui concerne les investissements dans les nouvelles technologies. En effet, 96 % des répondants affirment que leur organisation est déterminée à prendre des mesures concrètes à cet égard. Ce processus est déjà enclenché dans les entreprises de près de la moitié des personnes sondées, tandis que 31 % d’entre elles prévoient l’adoption de telles mesures d’ici un an. Une majorité de répondants s’attend à ce que leur entreprise déploie la plupart de ces ressources dans leurs services des finances et de la comptabilité, tandis que 29 % s’attendent à concentrer leurs efforts sur les infrastructures d’arrière-plan.

Puisque les entreprises du monde entier espèrent que l’avenir rapproché offrira des conditions plus clémentes, leur objectif principal pour les trois prochaines années consistera principalement à accroître les bénéfices grâce à l’ajout de nouveaux produits et services et à la réduction des dépenses. La transformation numérique jouera un rôle important dans cette approche adoptée à grande échelle, et 46 % des répondants estiment que le meilleur rendement du capital investi découlant de la transformation numérique proviendra de l’automatisation des tâches et des processus au sein de leurs entreprises. Près du quart des répondants considèrent la transformation numérique comme un moyen d’accroître la visibilité et la compréhension des données qui leur permettra de tirer profit de leurs renseignements afin de prendre de meilleures décisions pour l’avenir.

Les résultats complets du sondage sont maintenant disponibles pour téléchargement ici.