Mission : attirer les talents internationaux au Québec

Publié le 22 février 2021
Amine Sassi, Conseiller Acquisition de Talents International
Amine Sassi
Conseiller Acquisition de Talents International
Retour aux perspectives

Se distinguer en contexte de pénurie de main-d’œuvre

Les technologies numériques se développent à grande vitesse. En 2020, elles ont considérablement évolué, entraînant une pénurie de main-d’œuvre spécialisée en informatique. En effet, la demande ne fait que croître et le système d’éducation ne fournit pas.

Le gouvernement québécois estime qu’il manque au moins 6500 travailleurs en TI. C’est simple, les entreprises se les arrachent! C’est pourquoi le recrutement international occupe une place importante chez Alithya.

TI : une chasse gardée internationale

Le recrutement international est appelé à devenir une pratique de plus en plus courante dans les entreprises du Québec. Mais que cherche-t-on exactement? Plusieurs profils sont très en demande, principalement des développeurs full stack, back-end, .net ou Java, des spécialistes en cybersécurité ou en DevOps, des Scrum Masters, des Product Owners, des analystes QA et des architectes BI.

La compétition est mondiale. En concurrence directe avec le Québec, le marché français recrute lui aussi à l’international. On cherche des candidats dans les mêmes régions où la langue française est bien maîtrisée, par exemple dans le Grand Maghreb et à l’Île Maurice, ainsi que dans certains pays africains comme le Sénégal et le Cameroun.

Une recrue internationale qui recrute à l’international

Ayant moi-même immigré au Québec, je suis en excellente position pour comprendre le point de vue des candidats internationaux. Titulaire d’un baccalauréat en informatique de l’Institut supérieur de gestion de Tunis, j’ai d’abord acquis de l’expérience dans ce domaine sur le marché français. Ensuite, j’ai obtenu ma résidence canadienne et j’ai travaillé pour une agence de placement, où j’ai pu m’initier au marché canadien et mettre en place une stratégie de recrutement international. De fil en aiguille, j’ai évolué dans le domaine et j’ai été embauché par Alithya comme conseiller en acquisition de talents internationaux.

Attirer les talents d’ailleurs

Comment attire-t-on un candidat talentueux loin de son pays? Il doit avoir envie de déménager et ne pas craindre l’hiver! Comparativement à d’autres régions, le Québec est reconnu pour être accueillant, doté d’un talent culturel de classe mondiale, de villes sécuritaires, d’une excellente qualité de vie et d’un système d’éducation exceptionnel.

Un grand avantage du Québec est la facilité du regroupement familial lors du processus d’obtention de permis de travail. Un nouvel employé peut déménager ici avec sa famille. Il n’y a pas de formule magique pour définir un bon profil de candidat international. Cependant, l’accent est mis sur le savoir-être. Comme je le dis souvent, le candidat doit faire preuve de curiosité, d’ouverture d’esprit, d’une envie de s’intégrer à une autre culture et d’une bonne capacité d’adaptation. Le monde d’aujourd’hui exige qu’on s’adapte rapidement à de nouveaux contextes et c’est d’autant plus vrai quand il est question de recrutement international.

Assurer l’intégration des nouveaux employés

La clé de la réussite d’un recrutement à l’international est l’intégration!

Alithya veille à l’intégration de ses nouveaux employés avec l’aide d’un partenaire. L’organisme offre un programme d’accompagnement de six mois qui inclut la présentation de la culture locale, l’accueil à l’aéroport, l’aide pour le logement, la première épicerie, l’ouverture d’un compte en banque, le soutien au conjoint dans sa recherche d’emploi et l’inscription des enfants à la garderie et à l’école.  Je crois fermement qu’il est crucial de réussir l’intégration de nos recrues pour que les talents internationaux continuent d’avoir envie de s’installer ici et de s’y épanouir.